La ptôse mammaire

visuel

Pourquoi avoir recourt à la cure de ptôse mammaire ou lifting mammaire ?

La ptôse mammaire est déterminée par un affaissement de la glande et une distension de la peau qui l’enveloppe. Le sein est en position trop basse et plus fréquemment “déshabité” dans sa partie supérieure. Elle survient le plus souvent après un amaigrissement important ou au décours d’une grossesse avec allaitement.

La cure de ptôse ou lifting mammaire peut donc s’effectuer pour soulager ce problème. Elle peut être isolée, nous parlons alors de ptôse pure. Mais elle peut également être associée à un certain degré d’hypertrophie mammaire. On peut à l’inverse observer une ptôse mammaire dans le contexte d’un sein trop petit (hypoplasie ou hypotrophie mammaire).

Son objectif :

L’intervention a pour but de remettre l’aréole et le mamelon en bonne position, de reconcentrer et d’ascensionner la glande et de retirer la peau excédentaire afin d’obtenir deux seins harmonieux, plus galbés et ascensionnés. Pour ce faire, il existe différents types de cicatrices allant d’une cicatrice au tour de l’aréole jusqu’à une cicatrice dite en ancre de marine ou T inversé.

Les résultats :

Le résultat optimal est observé à partir d’un an après l’intervention. En générale la poitrine a un galbe naturel et symétrique. Le sein opéré est un sein qui reste naturel mais avec malgré tout des cicatrices plus ou moins discrètes.

Partager cet article