La ptôse mammaire est déterminée par un affaissement de la glande et une distension de la peau qui l‘enveloppe. Le sein est en position trop basse et plus fréquemment « déshabité » dans sa partie supérieure . Elle survient le plus souvent après un amaigrissement important ou au décours d’une grosses ou d’un allaitement. La cure de ptôse mammaire peut donc s’effectuer pour pallier ce problème.

L’intervention

Le chirurgien repositionne l’aréole et le mamelon dans sa position anatomique. La glande est alors reconcentrée et la peau excédentaire est retirée afin d’obtenir deux seins harmonieux et galbés. Les berges cutanées sont ensuite suturées, ces sutures seront à l’origine des cicatrices.

Les suites de l’opération

Suite à cette intervention, des douleurs modérées peuvent apparaitre dans les bras, elles pourront être atténuées par des antalgiques.

Il est préférable de prévoir 7 à 15 jours de congés à la suite de l’intervention en fonction de votre profession. Le port d’un soutien-gorge de contention est obligatoire pendant 4 à 6 semaines (jours et nuits). La douche vous sera autorisée à J+1 avec ou sans pansement. Pansements autocollants qui seront à garder 7 à 15 jours.

Le résultat   

Le résultat sera bon à 3 mois et définitif à 12 mois.

Concernant les cicatrices, le chirurgien pourra avoir recours à deux types de cicatrices en fonction des cas : En « ancre de marine » ou dite « verticale ».

Le suivi

Un suivi est à réaliser régulièrement par le chirurgien à M+1, M+3, puis M+6. En fonction de l’évolution, des consultations pourront être ajoutées durant la première année suivant l’intervention.

Découvrez plus d’informations sur cette intervention ici.

Partager cet article